Aller au contenu principal

Les briques historiées de Mélamare (début XVIe s.)

Image
Localisation:
>
Mélamare
Type d'article:
Les productions

LA POTERIE ARCHITECTURALE NORMANDE AU TEMPS DE FRANCOIS PREMIER

Les potiers de Mélamare étaient à la mode au temps de la Renaissance française ! Ils ont en effet produit des briques en poterie commune orangée à rouge décorée de motifs caractéristiques de cette époque : écussons, sirènes, entrelacs végétaux, angelots, pélicans, hommes casqués et bien d'autres. Une vingtaine de décors différents ont été identifiés. Ils auraient été obtenus par moulage de panneaux de bois sculptés provenant de coffres (mobilier typique de cette époque). Peu de ces briques nous sont parvenues !

Image
Oiseaux affrontés, homme casqué, pélican et décors de Grotesques. Haut.: 25 à 30 cm, larg.: 12 à 13 cm, épaisseur 2 à 3 cm

 

ENQUETE SUR LA MAISON DE LA MARE-BARBEY

En 1871, la commission des antiquités de la Seine-Inférieure avait déjà remarqué l'intérêt archéologique de cette production atypique. D'après ses travaux, la commission nous indique que ces briques proviennent d’une maison située au hameau de la Mare-Barbey, qui dépend de la commune de Saint-Eustache-la-Forêt, à environ 2 kilomètres de Mélamare. Cette maison aurait été construite dans les années 1520-1530. De dimensions modestes (moins d’une quinzaine de mètres à l’origine), elle était en partie recouverte de ces briques décorées. Positionnées dos à dos, ces briques ornaient l’intérieur comme l’extérieur de la maison. La terre utilisée pour fabriquer ces briques aurait été extraite dans la cour même du bâtiment ! 

Image
Cadastre napoléonien de la Mare-Barbey. Le rectangle en tirets noirs situe la propriété incluant la maison aux briques décorées

 

Il est estimé qu’un millier de briques ornaient initialement la maison. Suite au décès du propriétaire de la maison en mai 1871 et à la vente de la maison, une trentaine de briques ont alors été déposées et partagées entre différents musées (Sèvres, Rouen, etc.) et des amateurs. En novembre 1871 seules 230 briques entières et une cinquantaine de fragments étaient encore en place.

Au début du XXe s., celles qui subsistaient ont été démontées. La plupart d’entre elles ont été remontées sur un porche à Bolbec (76210) avant d’être à nouveau déposées et dispersées en 1983. Actuellement, 24 briques subsistent toujours en place au 60 rue Thiers à Bolbec.

Le musée de Lillebonne en a acquit une vingtaine.

Image
24 briques encore en place (rangée en haut de la porte du garage à gauche) au 60 rue Thiers à Bolbec (photo Google Maps)

 

La maison de la Mare-Barbey existe toujours et l’entrée actuelle de la propriété se situe à l’intersection de la rue du Temple (ex-chemin de Lillebonne à Goderville sur le cadastre napoléonien) et de la rue de la Mare-Barbey (ex-chemin de la forge d’Abdenago). Elle a malheureusement perdu ses belles briques historiées ! 
 

Pascal ACHIM / GEVAC de Normandie

Adresse

rue du temple
76270 Saint Eustache la Forêt
France

49.548762619141, 0.43849968373379

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Ceci est un antispam