Aller au contenu principal

Jean Guincestre, potier emblématique d'Armentières-sur-Avre

Image
Encrier Jean Guincestre 1767
Localisation:
>
Armentières-sur-Avre
Type d'article:
Les ateliers et les familles

Rien ne prédestinait Jean Guincestre (ou Guincêtre) à ce qu'il marqua de son empreinte l'Histoire de l'Art Populaire ; Pourtant au vu de la qualité de sa production et de la quantité de pièces visibles dans de nombreux musées de l'Hexagone, on peut affirmer sans aucune hésitation qu'il fût un maître potier majeur comparable aux sarthois Pierre Innocent Guimonneau de la Forterie (1726-1794) et Louis-Léopold Thuilant (1862-1916) ou bien encore à certains membres de la dynastie des Talbot à la Borne (Cher) dont la réputation n'est plus à faire.

C'est lors du troisième mariage de Jean Guincestre père, journalier, avec Madelene Bouteler que Jean Guincestre vit le jour le 26 février 1701 à Pullay, petit hameau situé entre Verneuil-sur-Avre et Armentières-sur-Avre (sud de l'Eure).

Image
Acte de Baptême de Jean Guincestre
Acte de baptême de Jean Guincestre, le 26 février 1701 (en haut à gauche). Archives départementales de l'Eure

 

Michèle Richet publia une très belle étude sur ce potier en 1953 où on y apprit qu'il se maria à Armentières-sur-Avre le 2 mars 1726 avec Françoise Pousset. Pour l'heure, nous ne savons pas où Jean Guincestre a fait son apprentissage mais les pièces qu'il a dédicacé et qui nous sont parvenues, nous permettent d'affirmer qu'il a commencé à exercer son métier au plus tard en 1748 (date inscrite sur un bénitier conservé au Musée National de la Céramique de Sèvres) pour se terminer au plus tôt en 1780 (date inscrite sur un bénitier conservé au Musée Départemental de l’Oise à Beauvais). Jean Guincestre décéda peu de temps après, le 8 Août 1782 sans fils pour lui succéder. Sur cinq enfants, seule une fille, Marie Françoise (née le 1er novembre 1738), atteignit l'âge adulte.

Image
Epi de faîtage en place sur l'ancienne demeure de Jean Guincestre au lieu-dit La Chauvellière. Cliché GEVAC de Normandie

 

Jean Guincestre a utilisé quatre techniques pour produire ses pièces : le moulage, le modelage, le tournage et l'estampage. Michèle Richet, en 1953 dénombrait une trentaine de pièces patronymiques de Jean Guincestre. A ce jour, entre quarante et cinquante pièces ont été identifiées. Dans le type de pièces produites, on retrouve des encriers, des bénitiers de chevet, des gîtes à lièvre, des épis de faitage ainsi que des pots à surprise. Michèle Richet décrit avec précision des statuettes religieuses modelées dont une Sainte Barbe, se trouvant dans une collection privée et portant l'inscription au dos : « Fait à Armentières par Jean Guincestre » et datée 1751. Pour l'heure ces statuettes ne sont jamais sorties au grand jour !
Michèle Richet supposait aussi que Jean Guincestre avait pu fabriquer des plats à barbe car d'autres potiers de ce village, Jean Hervieu et Michel Boudet, élèves supposés de Jean Guincestre, en avaient produit ; Et bien c'est le cas ! Un plat à barbe portant les inscriptions : « Pour René Hubert demeurant à Gournay 1750 » et « Fait par Jean Guincestre 1750 » est passé sur le marché de l'art populaire en 2018.

Enfin, il est à signaler un article très intéressant paru dans le magazine Vernoliana n°17 (2006) où il est fait mention de plaques funéraires retrouvées dans les églises d'Armentières-sur-Avre et de Saint-Christophe-sur-Avre, certaines étant signées GUINCESTRE.


Michèle Richet (1953), "Un potier d'Armentières-sur-Avre : Jean Guincestre"

Catalogue d'exposition "Céramiques de Haute-Normandie aux XVIIIe et XIXe siècles" (2012), Musée des Traditions et Arts Normands, Château de Martainville (76)

Vernoliana n°17 (2006), Art, Histoire et Patrimoine du Pays de Verneuil, Association pour la Sauvegarde des Edifices Vernoliens

Sébastien GIROT, GEVAC de Normandie

 

Adresse

La Chauvellière
27820 Armentières-sur-Avre
France

48.677312463691, 0.81930108445371

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.