Aller au contenu principal

La tuilerie d’Airel & Moon (1880-1975)

Image
Tuilerie d'Airel & Moon
Localisation:
>
Airel
Type d'article:
Les ateliers et les familles

Cette fabrique est implantée à cheval sur les communes d’Airel et de Moon-sur-Elle (prononcez mon) vers 1880 par la « Société de la Briqueterie et Tuilerie d‘Airel et Moon ». Reconstruite après un incendie à la fin des années1890, elle devient, vers 1900, la propriété de la société A. Couvreux et Cie qui exploite également les usines de Lison et de Saint-Fromont.

Image
Tuilerie d'Airel & Moon : mur d’enceinte de l’usine construit en tuiles mécaniques / © F. Toumit

 

Vers 1910, le papier à entête de cette entreprise mentionne : 

TUILERIES ET BRIQUETERIES MÉCANIQUES PERFECTIONNÉES

A. COUVREUX & CIE,

FOURNISSEURS

de la Cie des Chemins de Fer de l’Ouest-Etat, du Génie Militaire et de la Marine

Propriétaire des usines de Lison (Calvados), St-Fromont (Manche) et Airel & Moon (Manche).

En 1921, les trois établissements sont rachetés par la Société anonyme des Tuileries de Beauvais, en même temps que la tuilerie du Fresne à Argences (Calvados). 

L’essentiel de la production est constitué de tuiles mécaniques à emboîtement. Mais on y fabrique aussi les autres éléments de toiture : tuiles faîtières, arêtiers, bordures de rives, etc. Des bordures de jardin, des briques creuses et pleines, des carreaux de pavage et des tuyaux de drainage complètent la production.

Jusqu’en 1940, des wagonnets tirés par des chevaux sur une voie ferrée étroite qui passe en tunnel sous un chemin apporte l’argile de la carrière située au sud de l’usine. 

Image
La voie ferrée permettant l’exploitation de la carrière passait en tunnel sous un chemin / © F. Toumit

 

Les tuiles mécaniques sont fabriquées dans des presses servies par trois ouvrier.ère.s : la graisseuse qui graisse le moule pour éviter à l’argile de coller, le presseur et l’ébarbeuse qui supprime les aspérités au sortir de la presse. Après séchage les produits étaient cuits dans un four Hoffmann chauffé au charbon.

En 1975, l’activité de la tuilerie d’Airel & Moon, qui employait alors 137 personnes, s’achève. En 1976, après la fermeture, tous les bâtiments de l’usine sont rasés. Seule reste aujourd’hui la cité ouvrière.

Image
Entrée de la cité ouvrière en 2019 : maison du directeur et maisons de contremaîtres / © F. Toumit

 

Image
Ancienne maison d'ouvrier dans la cité ouvrière de la Tuilerie d'Airel & Moon / © F. Toumit

 

D’après « Céramique architecturale en Basse-Normandie - la production de briques et de tuiles - XIXe- XXesiècles ». 

Ph. Bernouis, D. Dufournier, Y. Lecherbonnier - Les Cahiers du temps, 2006.

Si vous souhaitez commenter ou compléter cette publication, n'hésitez pas à en faire part en bas de cette page. Ce site internet est collaboratif : il deviendra ce que tous les acteurs du patrimoine normand - collectionneurs, musée, historiens, archéologues, associations, amateurs, etc. - souhaiteront en faire !

Adresse

50680 AIREL
France

49.206583649012, -1.0778726234081

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.